Randonnées dans le CHAMPSAUR (Suite)
 


Bouton Cigale fond transparent

 



 
Le vallon de la Pierre ou Le vallon de Rougnoux 

Date mise à jour :  07 décembre 2008


 

Info. pratiques
 Carte IGN  3437 ET et 3437 OT
 Accés

 Le point de départ de cette randonnées se fait du parking des Auberts qui se trouve au bout de la D472, au fond de la vallée de Champoléon.

 Balisage

 Une partie du tracé du Tour du Vieux Chaillol
 Une partie du GR 54

 Dénivelé

 350 m. jusqu'au refuge du pré de la Chaumette (alt. 1800 m.),
 - puis du coté du Vallon de la Pierre vous pouvez monter en direction du col de la Valette jusqu'à trouver un lieu sympatique pour déjeuner (300 à 350 m. de dénivelé supplémentaire),
 - ou bien du coté du vallon de Rougnoux vous pouvez monter en direction du col du Cheval de bois jusqu'à trouver un lieu sympatique pour déjeuner (300 à 350 m. de dénivelé supplémentaire).
 Distance  /

 Temps de marche

 4h00 environ
 Variante
 A partir du refuge du pré de la Chaumette (alt. 1800 m.),
- par le Vallon de la Pierre vous pouvez monter jusqu'au col de la Valette (alt. 2668 m.) soit 1250 m. de dénivelé max.
- ou bien par le vallon de Rougnoux vous pouvez monter soit jusqu'au col du Cheval de bois (alt. 2473 m.) pour 1050 m. de dénivelé max. soit jusqu'au Pas de la Cavale (alt. 2735 m.) avec 1300 m. de dénivelé max.

 Points Culminants

 Pas de points culminants accés à des cols
 Cotation

 Jusqu'au refuge :   Randonnée, ou partie de rando, facile envisageable avec des enfants.        Randonnée aisée - dénivelé maxi 500 m et/ou distance maxi 10 Km             Randonnée plaisante ne présentant pas un intéret particulier.

Au delà du refuge :  Randonnée moyenne à fatiguante - 500 m < dénivelé < 1 200 m et/ou 10Km < distance < 15Km+/-     Orientation facile sentier balisé       Jolie randonnée, vaut le coup d`oeil - quelques curiosités à découvrir.

 Commentaires
 La première partie de cette randonnée, jusqu'au refuge, longe le Drac Blanc, par un sentier facile qui progresse très régulièrement. Le grand intérêt de cette randonnée réside dans le fait que l'accès jusqu'au refuge (dénivelé de 350 m.) est envisageable avec des enfants qui marchent un peu. Autour du refuge les grandes prairies et les abords du torrent (sous surveillance bien sûr) sont autant d'espace de jeux pour les occuper une partie de la journée avant de décider du retour vers les voitures.
Pour ceux qui envisagent de poursuivre, l'ascension, dans l'un des deux vallons, permet de s'éloigner des lieux fréquentés et d'aborder des paysages de montagnes. Le vallon de la Pierre est ... plein de pierres, le vallon de Rougnoux est pour sa part un peu plus boisé.
Avec une ascension jusqu'aux cols cette randonnée devient sérieuse. Si vous recherchez plutôt ce type de randonnées, préférez au départ du parking des Auberts l'itinéraire à gauche vers le Col de Gouiran, puis le Col de la vallette pour redescendre sur le refuge par le vallon de la Pierre et retour aux voitures en longeant le Drac Blanc. Cette randonnée fera l'objet d'un autre descriptif ultérieurement.
 Tracé  d'itinéraire  Tracé : Vignette tracé Alpes
 

 Vallée du Drac Blanc

 

Descriptif

Au bout de la route, vous pourrez garer votre véhicule.
Attention toutefois si vous possédez un véhicule présentant une garde au sol basse, ne vousChoisissez votre direction, je vous propose de suivre par la gauche !! engagez pas sur l'aire de stationnement, les grandes ornières pourrez occasionner quelques dégâts.

De même les emplacements sont limitées, mieux vaut arrivez sur place avant 9h00 pour être sûr d'avoir une place.

En haut du parking, au départ du chemin de randonnées, des panneaux vous présentent une carte et donnent quelques explications sur la haute Vallée du Drac Blanc.

Depuis ces panneaux, empruntez le sentier qui part à votre droite direction Est.

Suivez la piste, passez un petit pont sur un torrent puis arrivez à un carrefour.

La dernière fois que je suis passé à cet endroit, le lieu était l'objet de gros travaux de "terrassement" pour remettre de l'ordre suite aux dégâts occasionnés par les grosses crues du Drac Blanc.  A ce carrefour restez rive droite1 du Drac c'est dire suivez l'indication "Pré de la Chaumette" et "Col de la Vallette" sans suivre la direction "Cascade de Prelles".

Vous allez alors emprunter un sentier très plaisant qui remonte très progressivement le vallon à mi hauteur, au dessus du Drac Blanc.

 
 
Et la Légende ...
 
Alors, me direz-vous, mais pourquoi "Drac Blanc" ou "Drac Noir" ?
Eh bien, chers lecteurs internautes randonneurs, je vais vous livrer, ici, la Légende, celle qui de génération en génération a traversé les siècles pour vous être contée aujourd'hui même par votre humble serviteur ...

... dans les temps anciens, à l'époque où l'Homme vivait en harmonie parfaite avec Sainte Dame Nature, existait une rivalité entre les habitants de la vallée de Champoléon et les natifs de la vallée de Prapic pour quelques sombres histoires dont l'origine se perd dans la nuit des temps ... Et toutes les occasions étaient bonnes pour se chamailler les uns les autres ... Ainsi les champoléards se plaisaient à raconter, à qui voulait bien les entendre, que l'origine du nom du Drac Noir venait du fait qu'une fois l'an, et une seule fois, les habitants d'Orcières et de Prapic se lavaient les pieds dans le torrent qui traversait leur vallée ... Raillerie à laquelle les habitants de la vallée du Drac Noir répondaient que si le Drac Blanc portait ce nom, c'était bien par ce que les champoléards ne se lavaient jamais les pieds !!!!" ..

 
... J'ouvre, ici, une parenthèse, peut être vous demandez-vous pourquoi je précise toujours Drac BLANC ?
Et bien comme dirait la Palisse, Drac Blanc parce que Drac Noir !!! 
Effectivement, le DRAC qui va irriguer une partie du Champsaur dispose de deux affluents principaux, le Drac Blanc, issu de la vallée de Champoléon, et le Drac noir qui prend sa source au-dessus de Prapic, quelque part dans le ventre du Mourre Froid.

En fait ces deux affluents ayant sensiblement la même longueur depuis leur source jusqu'au confluent situé en amont de Pont-du Fossé aucun des deux n'a eu l'ascendant pour donner le nom de ce torrent, ils ont donc été pourvus du nom DRAC et d'une couleur Noir ou Blanc pour les distinguer.

   Pour être un peu plus sérieux que la légende ci-contre, mais très simpliste, il existe comme une "rupture géologique" entre les deux vallées.  
D'un coté, le Drac Blanc tient son nom de la couleur de la roche cristalline qui constitue le manteau rocheux de la vallée dans laquelle il s'écoule.
De l'autre coté, la vallée de champoléon est creusée dans une roche sédimentaire, de couleur plutôt sombre, sensible au phénomène d'érosion.
Le torrent érode cette roche petit à petit et se charge d'alluvions et de sédiments, lui donnant une teinte très sombre lors des épisodes orageux d'où son appellation Drac Noir.

Reprenons, maintenant, le cours de notre randonnée, vous empruntez donc le petit sentier rive droite qui remonte très progressivement le vallon.

Depuis ce versant vous pourrez admirer à loisir le versant opposé qui abrite la Cascade de Prelles.

Si vous observez autour de vous, vous pourrez apercevoir en bordure du sentier que vous suivez de larges zones envahies par les myrtilles.
Vous vous situez ici dans le parc des Ecrins, seule la consommation sur place est autorisée, vous ne pouvez pas repartir avec des seaux plein de baies.

Je profite de l'occasion pour vous rappelez que si ces myrtilles sont appétissantes, leur consommation crue sur place présente quelques danger pour votre santé ou celle de vos enfants ... oui je veux parler de l'Echinococcose alvéolaire2, une infection pernicieuse pas très courante mais pouvant engendrer des tragédies, cette maladie est mieux connue sous l'appellation "la maladie du renard".
 
Refuge du Pré de la Chaumette.
Revenons à notre randonnée, le sentier ne présente pas de difficulté particulière, vous atteindrez le refuge du Pré de la Chaumette en 1 heure / 1 heure 30 en fonction de votre rythme de marche.

Imaginez un fond de vallon plat et très large que domine une chaîne de sommets, de grandes étendues d'herbe verte traversées par un torrent et au centre de ce tableau une bâtisse en pierre du pays, le refuge de la Chaumette.

Ici, deux options, voire trois, s'offrent à vous.

La première option : vous restez aux alentours du refuge, la grande prairie verte et la proximité du torrent sont autant d'aires de jeux qui raviront les enfants.
Vous pouvez prévoir un méga pique nique ou choisir de vous restaurer au refuge. Attention toute fois de ne pas vous installer aux tables du refuge si vous ne consommez pas, le patron des lieux n'a pas l'air d'apprécier cette pratique !!

Si vous souhaitez prendre un peu de hauteur pour la pause de midi, choisissez l'une de ces deux autres options :

La première, poursuivez votre randonnée par le sentier qui passe à gauche du refuge direction Nord.

Là, vous vous engagez dans le vallon de la Pierre.

Vallon de la PierreComme son nom le laisse supposer, vous allez découvrir un immense pierrier sur lequel s'élève le sentier (le GR 54).
Malgré les pierres, cailloux et rochers qui inondent le lieux, le sentier est bien stabilisé, il faut simplement être un peu attentif pour ne pas poser le pied en porte-à-faux et se torde une cheville.

Ici pas d'alpage ni d'arbre, c'est réellement le royaume de la roche. Le GR 54 grimpe ainsi jusqu'au col de la Vallette à 2668 m. d'altitude puis continu au delà bien sûr.

Vous n'êtes pas obligé de monter jusqu'au col (+ 900 m. depuis le refuge), vous pourrez trouver, en montant, des coins tranquilles pour casser la croûte le long du parcours.
Si le coeur vous en dit, comptez entre 2h30 et 3h00 de marche pour atteindre le col. 
Le retour au refuge se fera par le même itinéraire.

Pour info : une boucle peut être faite, mais de préférence dans l'autre sens, par ce sentier : en partant des Auberts, depuis la piste qui part du parking prenez à gauche le sentier en direction du "Col de Gouiran" - attention quelques passages délicats - vous rejoindrez le tour du vieux Chaillols (GR54) au Nord Ouest du col de Gouiran. Depuis le col de Gouiran poursuivez vers l'Est jusqu'au col de la Vallette puis par le vallon de la Pierre descente vers le refuge de la Chaumette et retour au parking des Auberts en longeant le torrent. C'est une randonnée sérieuse, en tout cas me concernant, avec un dénivelé cumulé de +ou- 1300 m.

 Enfin, la dernière possibilité est de suivre le sentier (GR54) qui passe devant le refuge et se dirige vers l'EST. Passez le torrent pour commencer la grimpette dans le vallon de Rougnoux.Vallon de Rougnoux 

De ce coté le décor est plus vert et moins agressif à l'oeil.

Bientôt le sentier se sépare en deux, à gauche le GR 54 monte vers le Pas de Cavale (alt. 2735 m.), à droite le sentier suit le vallon de Rougnoux pour vous amenez au Col du Cheval de bois (alt. 2473 m.).

Comme dans le cas du vallon de la Pierre, vous pouvez choisir de vous arrêter en chemin ou bien vous fixer pour objectif d'atteindre un des deux cols.

Prévoyez entre 3h00 et 3h30 pour montez au Pas de la Cavale depuis le refuge.
Un peu moins pour le Col du Cheval de bois, même si la distance est un peu plus importante, comptez environ 2h00 à 2h30.
Le retour au refuge se fera par le même itinéraire.

Si je peux donner mon avis, prévoyez deux randonnées dans le coin, la première pour monter du coté du vallon de Rougnoux, la seconde pour réaliser la boucle par les cols Gouiran / la Vallette et le vallon de la Pierre.

Pour le retour, dans tous les cas redescendre jusqu'au refuge.
De là, emprunter la piste qui rejoint, par la rive gauche du torrent, laCascade de Prelles croisée des chemins rencontrée le matin avant d'emprunter le sentier ascendant rive droite.

En passant, vous pourrez admirer de plus près la cascade de Prelles qui descend du Vallon de Prelles pour alimenter le Drac Blanc.

J'ai eu l'occasion de me laisser entraîner dans une chouette randonnée dont le départ se fait en gravissant le flanc de montagne parallèlement à cette cascade.

Cet itinéraire sauvage permet de rejoindre le col du Cheval de Bois en passant par le lac de Prelles (ou lac Surat).
C'est un parcours, en partie hors sentier, que je vous propose de découvrir sur une autre page de ce site (ICI).

Rejoignez enfin le parking où nous attendent nos véhicules.

Ainsi s'achève cette randonnée qui en regroupe plusieurs en fait, à vous de faire votre choix.
Il faut également savoir que le Tour du Vieux Chaillols qui emprunte le GR54 est un trekking qui se fait sur plusieurs jours mais là nous sortons de mon domaine et si vous souhaitez des renseignements sur ce circuit, il vous faudra aller les rechercher sur d'autres sites plus appropriés.

 

 Loulou 

 

        


 

Retour sommaire général des Randonnées

 


 

 (1) Pour parler un langage commun, je vous propose que nous nous mettions d'accord sur les termes employés :

d'une manière générale un cours d'eau prend naissance au niveau d'un point haut et dirige l'eau jusqu'à un point bas. La partie la plus élevée de ce cours d'eau s'appelle l'amont, la partie la plus basse vers laquel s'écoule l'eau s'appelle l'aval.
Pour se souvenir où est l'amont et où est l'aval, je vous propose un moyen mémo-technique très simple, aMONT comme MONTagne et aVAL comme VALlée.
Ces deux termes étant définis, nous pouvons maintenant différencier la rive droite de la rive gauche. Mettez vous dans le sens du cours d'eau, c'est à dire dos vers l'amont et regard vers l'aval, la rive droite est la rive située sur votre droite ou à droite du cours d'eau et bien sûr la rive gauche est celle qui se situe de l'autre coté du cours d'eau.
         retour au texte

  

 
ECHINOCOCCOSE
Précautions à prendre dans les zones à risque
Quelques règles simples pour votre alimentation :
• Ne mangez jamais de plantes ou de fruits crus même après congélation (pissenlits, champignons,myrtilles, mûres...) ;

 • Lavez systématiquement les fruits et les légumes ;

• Cuisez-les, faites des confitures. Les oeufs d'échinocoque craignent la chaleur (mais pas le froid du congélateur, ni l'eau vinaigrée ou javellisée) ;

• Lavez-vous les mains après avoir touché la terre, manipulé ou caressé un animal et avant de passer à table. D'une manière générale, et notamment en pratique professionnelle, évitez de porter les mains à la bouche surtout lorsqu'elles sont sales ;

Rappelez-vous que le parasite est tué par la chaleur.
 
- Ne laissez pas vos chiens et vos chats divaguer.
- Vermifugez-les au moins 2 fois par an (sous contrôle vétérinaire).
- Mettez des gants pour les laver.

Source : http://www.sante.gouv.fr

(2) Mon but ici n'est pas de faire peur à tout le monde mais je pense que nous sommes mieux armés avec un peu d'information, surtout pouvoir peser le risque encouru  par rapport à la banalité du geste qui nous amène la maladie  :
 L'Echinococcose alvéolaire est dû à une larve qui va provoquer la destruction du foie de l'homme sans qu'il n'y ait de manifestations cliniques pendant plusieurs annaées. Lorsqu'elles apparaissent, il est souvent trop tard. 
 
Comment pouvons-nous contracter cette maladie? 
Un ver se développe dans l'intestin du renard qui est insensible à cette maladie, il est porteur sain. Ce ver va relacher des oeufs qui sont extraits avec les excréments. Soit par l'action de lavage des excréments par l'eau de pluie soit par l'intermédiaire d'animaux qui entrent en contact avec ces excréments et véhiculent les oeufs sur leur pelage, ces derniers peuvent se retrouver sur des baies ou végétaux comestibles. Ces aliments lorsqu'ils sont consommés sans avoir été cuits au préalable deviennent la source de contamination de l'individus. Les oeufs ingérés vont donner naissance à des larves qui vont migrer jusqu'au foie et provoquer après une qinzaine d'années sa destruction, et nous ne pouvons vivre sans foie.
 
Je suis très simpliste dans mes explications, je vous livre quelques liens de sites qui apporteront plus de précisions à ceux qui le souhaite.
 
 
 
 
 
          retour au texte
 
 
 

 

 




Créer un site
Créer un site