Randonnées dans le Verdon 

ALPES de HAUTES PROVENCE 



  ....



 

 Retour au Sommaire général des randonnées

 

 1/ Sentier de l'Imbut, retour par le sentier Vidal   
(Gorges du Verdon - Forntière Var/Alpes de Hautes Provence)



 

Info. pratiques

 Carte IGN

 Carte IGN 3442 OT Gorges du Verdon

 Accés

 Rejoindre Aiguines 83 630 puis suivre "Les Gorges du verdon" par la route D71 jusqu'à l'Auberge des Cavaliers, un petit parking se trouve juste après l'Auberge, vers l'EST.
[coordonnées : Longitude : 06° 20' 47" E - Latitude : 43° 44' 14" N]. 

 Balisage

 GR 99 (marque rouge et blanche) et marques jaune

 Dénivelé

 - Point haut 930 m. -  Point bas 525 m.
 - Environ 400/450 m. sans compter les oscillations altimétriques du sentier entre la passerele de l'Estrellier et l'Imbut

 Distance
Donnée non fiable !

 /

 Temps de marche

 4h50 hors pause

 Variante

 Possibilité de prolonger jusqu'au Bau Béni.

 Points Culminants

 /

 Cotation

Randonnée moyenne à fatiguante - 500 m < dénivelé < 1 000 m et/ou 10Km < distance < 15Km      Randonnée très belle et très agréable - Rando Coup de coeur    Cotation POT (Pénibilité-Orientation-Technicité) :
P2 à 3 / O1 / T3

 Commentaires

 C'est en compagnie de mes amis Calancoeurs que j'ai découvert le fond du Verdon. Une superbe randonnée qui allie beauté des paysages et difficultés techniques. Ce parcours n'est pas destiné aux personnes sujettes au vertige. Les passages aériens sont équipés de câbles en guise de main courante. La remontée par le sentier Vidal est assez éprouvante, sans être insurmontable, il faut avoir un entraînement et une bonne forme physique pour pouvoir profiter de la beauté de cette randonnée sans que cela ne devienne une galère.
Si vous randonnez avec votre animal de compagnie, cet itinéraire n'est pas fait pour vous, de même si vous avez l'habitude de marcher avec des enfants en bas age.
Enfin si, comme moi, vous venez de Marseille, il faudra comptez 2h30 de route aller et autant pour le retour, la journée est longue dans ces conditions avec un lever trés tôt. C'est un autre paramètre à prendre en compte pour évaluer votre résistance physique.
La fréquentation de cet itinéraire est à proscrire par temps de pluie, d'une part pour des raisons de gestion de niveau d'eau dans les barrages EDF situés en amont, d'autre part pour éviter la patinoire des roches polies et mouillées.

 Tracé et Profil d'itinéraire

 Tracé :  Vignette tracé Alpes



 

 
Descriptif

 

 Au départ de l'auberge des Cavaliers, suivre la route D71 vers l'Ouest, après 150 mètres à votre droite, vous trouverez le départ de la rando marqué par un grand panneau en bois d'arbre qui donne quelques indications lessivées par le temps.

Empruntez le GR 99 vers le Nord pour une descente de 40 minutes environ vers le fond des gorges du Verdon. Cette randonnée débute par un dénivelé négatif de 250 mètres, le sentier est un peu accidenté avec quelques marches, il faut quand même y aller tranquillou pour ne pas réveiller les vieilles douleurs aux genoux dés le début de la randonnée.


Le GR 99 vous amène jusqu'à la passerelle de l'Estellier que vous laisserez sur votre droite. Suivre le sentier, balisé en jaune, qui suit le lit du Verdon rive gauche.


Le cheminement est aisé, tantôt proche du niveau de l'eau tantôt en surplomb du ruban turquoise, les arbres procurent une ombre très appréciable. 

Après environ 30 minutes de marche vous pourrez vous émerveillez de l'
immensité d'une baume creusée par la fougue du torrent à une époque où le canyon était moins profond.
 
Le sentier se poursuit en forêt, passez un grand cairn (1h30 depuis de départ) puis vous arrivez sur les premiers passages équipés de câbles.

Un vieux genévrier tortueux accroché à la falaise (2h00 depuis le départ) marque le début des passages "aériens" qui peuvent bloquer les personnes sensibles au vertige.

Il s'agit de passages, plus ou moins long et plus ou moins large, creusés dans la falaise en surplomb du Verdon et "sécurisés" par de câbles faisant office de main courante. La roche est patinée, et glissante par temps humide, la prudence reste de rigueur. 

Poursuivre votre randonnée par le seul chemin qui s'ouvre devant vous, le Verdon offre des vues extraordinaires dans un mélange, absolument magnifique, de couleurs. Dommage que les photos ne puissent restituer fidèlement ce que l'oeil est capable de percevoir. 

Enivrés par la beauté de ces lieux magiques, vos pas vous mènent au lieu nommé "Le Styx" (du nom d'un des fleuves qui mènent aux enfers dans la mythologie grecque), vous aurez cheminé à peu près pendant 2h30 pour arriver là. Ici le canyon se rétrécie, la couleur du verdon apaisé tranche avec la blancheur des falaises qui plongent dans les abysses.

L'Imbut est à environ 30 à 40 minutes en aval. L'itinéraire de cette randonnée va emprunter maintenant de nombreux passages aériens, c'est vraiment splendide.




La main de l'homme a creusé ces passages dans la falaise pour notre plus grand plaisir, les câbles sont toujours présent pour sécuriser cet itinéraire et les vues dans les gorges méritent vraiment de s'être levée à 5h00 du matin, aucun regret. La vigilance reste de mise ici, les corniches n'offrent pas toujours un appui bien plat, certains passages sont en dévers.

25 minutes après le Styx, vous parvenez au départ du sentier Vidal, se sera notre itinéraire de retour, pour l'heure, il reste environ 15 minutes de marche pour poser nos fesses et festoyer à l'Imbut.
Un panneau nous indique la direction "Imbut 0h30 A-R", il n'y a plus qu'à suivre le sentier, à la première patte d'oie, prendre à gauche, à la seconde, descendre à droite vers la plage de galets où le Verdon assourdissant donne de la voie entre les hautes falaises de son canyon (compter environ 3h00 avec pauses depuis l'Auberge des Cavaliers).
C'est ici que nous avons consolé nos estomacs impatients.

A noter pour info qu'il existe une possibilité d'aller encore plus en aval, vers le Baou Béni. Il vous faudra toutefois être excessivement prudents, des traces blanches marquent le cheminement à suivre à travers un chaos de rochers aussi énormes que dangereux, toute chute pouvant s'avérer dramatique. D'une part s'y aventurer tout seul serait une pure folie, d'autre part il faut aussi penser au chemin de retour, qui sera plus raide qu'à l'aller, et au temps de trajet (2h30) que nécessite le retour sur Marseille.
 

Après la pause repas, il est temps de reprendre le cours de la randonnée.

Rejoindre le départ du sentier Vidal (15 minutes) et emprunter le cheminement 
extraordinaire creusé à même la falaise.

Là encore attention aux "vertigeux", cette remontée peut être très impressionnante.

La pente est raide, le souffle est court, il faut avancé en fournissant quelques efforts qui pourraient (presque) faire regretter de s'être laissé aller sur l'apéro, le pinard et la collation gargantuesque !!!

Après 1h00 de raidillon et de passages câblés, vous arrivez à une échelle métallique qui fait suite à un ressaut rocheux très escarpé équipé d'un câble récent.



15 minutes après le passage de l'échelle, vous accédez à la route D71 qu'il faut traverser en obliquant à gauche (vers l'EST) pour récupérer le sentier qui continu à monter au milieu d'une végétation clairsemée.


En ce début de mois de mai, le sous bois commence à s'égayer avec l'apparition des premières fleurs qui exhibent leur belle robe colorée. 

Après 15 minutes de marche, vous butez sur le GR 99 (marque rouge et blanche) qu'il faut suivre vers l'EST en direction de l'Auberge des Cavaliers.

Il vous faudra environ 1h00 de cheminement sur le GR pour rejoindre le point de départ (compter environ 2h30 avec pauses depuis l'Imbut).



Pour le timing, je vous livre quelques infos approximatives à titre indicatif : nous avons démarré à 9h00 pour un retour à 16h00. Dans cet intervalle il faut considérer environ 4h50 de marche, 1 pause de midi de 1h20 environ et puis 20 minutes de pauses le matin et 20 minutes de pauses l'après midi.

Voilà un itinéraire de toute beauté que je vous conseille vivement. Cette randonnée n'est pas réalisable avec des jeunes enfants, il ne faut pas non plus espérer pouvoir y emmener son animal de compagnie.

 


Bonne Balade



Loulou
 


 

 

    

           ... et pour laisser un message sur le livre d'or   

 


 


 

Retour sommaire général des Randonnées



 


 

   ....

 Bouton Cigale fond transparent

 

  

  Extention vers le BAOU BENI (prolongation du sentier de l'Imbut, retour par le sentier Vidal)   
(Gorges du Verdon - Forntière Var/Alpes de Hautes Provence)

 


 

Cette prolongation vers le Baou Béni nécessite de traverser le chaos de l'imbut. 

ATTENTION, soyez bien conscients des 
dangers que présente ce parcours :


- passages vertigineux, chutes de hauteur possibles entre les rochers

- chutes de blocs rocheux depuis la falaise qui surplombe le passage

- parcours accidenté propice aux torsions de chevilles et aux chutes

- évacuation difficile en cas de montée des eaux

Cette liste n'est pas exhaustive.


Vous ne devez pas vous engagez tout seul sur cet itinéraire peu fréquenté, en cas de problème, personne ne pourra donner l'alerte.
De même cet itinéraire est réservé aux personnes qui ont un pas sûr, un bon équilibre et non sujets au vertige.
Si vous êtes un(e) adepte du "posé des fesses" pour franchir les déclivités, passez votre chemin !!!

 

Durée : 40 à 50 minutes Aller/Retour
 

 ~~~


Après être venu en avril sur ce sentier de l'Imbut, je réédite, en mai, la randonnée avec "La bande de Mme Olivier".
En petit groupe, il devient possible de poursuivre notre balade au delà de l'Imbut, bien décidés à faire la pause déjeuner sur la plage du Baou Béni .

Pour rejoindre le Baou Béni, ne pas descendre sur la plage de l'Imbut.
Arrivés devant la plaque (stèle) érigée à la mémoire du kayakiste Emile disparut en mars 1977, dirigez-vous à gauche (direction Nord Est) vers les gros blocs rocheux qui constituent le chaos de l'Imbut.
Cet amas de blocs aurait pour origine l'écroulement d'une voûte creusée par le Verdon.

 

Pour cheminer dans ce chaos, il n'existe aucun sentier, un marquage à la peinture blanche a été apposé sur les rochers, vous devez le suivre scrupuleusement pour ne pas rester bloquer.
Vous passerez, ainsi, de bloc en bloc; perchés à plusieurs mètres de hauteur sans protection, vous devrez passer des ressauts rocheux en montant, en descendant, etc.

Soyez extrêmement prudents et concentrés sur ce que vous faites. Restez également très attentifs car le marquage est parfois difficile à suivre et vous aurez vite fait de dévier du bon itinéraire pour vous retrouver bloqués devant un mur infranchissable.



Après avoir serpenter au milieu de ce champs minéral, les marques blanches guident vos pas jusque devant une petite ouverture triangulaire.

Il faut enlever le sac pour passer par ce trou de souris, l'amoncellement des blocs a créé une grotte. Traversez là, à la sortie, il n'y a plus qu'à suivre un sentier qui prend naissance ici comme par enchantement, il vous guidera jusqu'à la plage du Baou Béni.

Il faut compter 20 à 25 minutes pour rejoindre cette plage depuis l'Imbut.
Vous dépenserez également de l'énergie pour cette progression, c'est autant d'énergie que vous n'aurez plus en réserve pour la longue remontée du sentier Vidal, pensez-y avant de vous engager.

 

Le Baou Béni ne voit pas trop le soleil, il fait bien frais à l'ombre en ce mois de mai, de plus un petit vent souffle entre les falaises du canyon, la polaire et le coupe vent sont indispensables.

En aval du Baou Béni, il n'y a plus de sentier ni de passage possible, la descente se pratique en activité de canyoning je crois.


Pour le retour vers l'Imbut, il vous faudra reprendre le même itinéraire en sens inverse.
Restez concentrés et prudents pour regagner l'Imbut.




 

    

           ... et pour laisser un message sur le livre d'or   




 

 

Retour au Sommaire général des randonnées

 




 

 




Créer un site
Créer un site