Randonnées dans le
massif Saint-Cyr/Carpiagne
 




 
 

Bouton Cigale fond transparent

 

 1/ Le Mont Saint-Cyr au départ de Saint-Tronc (Marseille 13010)

                                                  Edition : 2011   
 
AVERTISSEMENT
le départ de cette randonnée est désormais condamnée par la présence d'un portail fermé en lieu et place du portail autrefois ouvert, à gauche sur la route menant à la carrière PERASSO. En semaine il se peut que vous trouviez ce portail ouvert. En Week End, il est fermé. Je laisse tout de même le descriptif de cet itinéraire car, celles et ceux qui connaissent ce quartier savent que l'on peut rejoindre le début de cet itinéraire depuis le haut de la Résidence CASTEL ROC.


 

Infos Pratiques
Carte IGN :
 
Marseille 3145 ET 
 
Accès :
 
Bus 16s au départ de la station de métro Dromel - arrêt "St Tronc Transformateur" 10ème arrondissement de Marseille
 
Balisages : 
 
ancien balisage bleu, bleu et jaune (issus du Parc des Bruyères)
 
Dénivelé :

 
Dénivelé cumulé 750 m positif et négatif (circuit en boucle) - 1000 m si la curiosité vous pousse jusqu'au Mont Carpiagne.
 
Distance :

 
Environ 12 km (avec la variante au mont Carpiagne)
Distance  évaluée sur la carte 

 
Temps de marche :
 
5h30 à 6h00 aller retour sans les pauses mais avec l'extension au mont Carpiagne
 
Variante :






 
1 - Possibilité d'extension aller retour jusqu'au Mont Carpiagne qui rajoute 250 m de dénivelé positif et négatif supplémentaire.
2 - Au retour possibilité de s'arrêter au Parc des Bruyères (dénivelé positif supprimé  environ 180m) avec retour par le bus n°17 jusqu'au lycée Jean Perrin puis bus n°16 pour retour au métro Dromel
 
Points culminants :
 
Mont Saint-Cyr à 610 m
Mont Carpiagne à 646 m
Cotation :
 Randonnée moyenne à fatiguante - 500 m < dénivelé < 1 200 m et/ou 10Km < distance < 15Km +        Randonnée plaisante ne présentant pas un intéret particulier. 
Commentaire :















 
Avertissement : cet itinéraire pénètre dans la "ZONE DANGEREUSE" dont l'accès est interdit par la Servitude de sécurité Ar6/50/2122 du 13/01/2005 liée à la présence du champ de tir du camp militaire de Carpiagne. Malheureusement sur place l'absence de signalisation ne permet pas de définir les limites de cette zone dite dangereuse !!! Plus d'info ici
 

Balade un peu sportive, très bien pour se muscler les cuisses et les mollets. Eviter les fortes chaleurs absence totale d'arbre et d'ombre, orientation relativement aisée malgré un balisage non présent par endroit, tracé sur sentier caillouteux par moment - ascensions et descentes sur sentiers  pentus - bonnes chaussures de randonnées nécessaires et bâtons de marche vivement recommandés.
Tracé et profil d'itinéraire :


 
      Tracé :     Profil : 
 
 
 

 En résumé

 Le Départ de cette randonnée se fait depuis St Tronc 10ème arrondissement de Marseille, pour accéder au Mont Saint-Cyr comptez environ 750 m de dénivelé cumulé et 2h15 à 2h30 de marche (eh oui qui l'eut crû!!) si la curiosité vous pousse jusqu'au Mont Carpiagne il faudra rajouter presque 250 m de dénivelé et  disons 30 min. à 3/4 d'heure de marche. Aux portes de Marseille vous partirez pour une bonne balade de 1000 m de dénivelé cumulé avec des points culminants à presque 650 m pour une superbe vue sur Marseille, la baie de Cassis le tout dans un paysage de la garrigue provençale. 

Le tracé emprunté est quasiment balisé tout le long mais les grimpettes se font à la force des cuisses et des mollets, sans lacets, une sorte d'azimut brutal (1) . 

Le temps de marche dépendra de votre allure, pour moi 3h00 à l’aller jusqu'au sommet de Carpiagne et environ 2h15 à  2h30 pour le chemin du retour avec une petite pause casse-croûte de 1/2 heure à 3/4 d'heure. Je ne fais pratiquement pas de pause quand je marche en solitaire sauf quand mon estomac crie famine !!!    

 Marseille vue des pentes du Mont Rouvière
 Vue sur Marseille depuis les pentes du mont Sainte Croix
 

Descriptif 
 
  A l'arrêt de bus "St Tronc transformateur"   du 16s rejoignez le sens giratoire qui se situe à la croisée de la rue François Mauriac et du Chemin de Vallon de Toulouse et remontez vers l'EST en direction de la carrière PERASSO.
200 m plus loin à gauche (juste avant l'entrée de PERASSO) engagez vous sur une route en passant un portail métallique ouvert [C'est à cet endroit que désormais un potail clos s'oppose à notre passage]. Ici levez les yeux vous apercevrez le Mont Sainte Croix - nommé Mont Rouvière sur la carte Ign de 1999 - avec son antenne et une avancée rocheuse, coté Ouest, surmontée d'une croix. C'est là haut que vous devez monter dans un premier temps.
100 m plus loin à gauche (passage barré aux véhicules par un câble tendu entre deux poteaux) empruntez une piste qui s'élève sous une pinède vers le NORD. La piste se rétrécit rapidement en un sentier qu'il faut suivre jusque sous la croix mentionnée précédemment, vous vous situez au pied de la barre de Saint-Tronc. 
Notez bien que cette première partie de la randonnée n'est pas balisée mais vous savez où vous allez. Vous ne trouverez le premier tracé bleu qu'à partir du sentier que vous rejoindrez sous la barre de Saint-Tronc. Suivre ce tracé bleu (ancien tracé) à votre droite pour attaquer l'ascension du mont Sainte Croix (320 m).

  Vous pouvez accéder à la croix en contournant le bloc rocheux par le haut et le Nord en quittant le tracé bleu sur votre gauche.

Le tracé bleu s’élève à l'EST vers l'antenne sur une pente assez raide, vous devrez passer quelques petits ressauts rocheux en vous aidant des mains (préférez donc un bâton de marche équipé d'une dragonne).
Le sentier ne monte pas au sommet du Mont Sainte Croix, il se sépare en deux (petit cairn) à  quelques dizaines de mètres du point culminant et le contourne par le Nord.

  Au cairn, le sentier de droite accède au sommet qui ne présente aujourd'hui plus que l'intéret du point de vue mais sachez que ce lieu a un passé riche, l'encadré ci-après vous en donne un petit aperçu ..

 

Un passé effacé de la mémoire collective ...

  Les curieux pourront accéder au sommet du mont Sainte Croix en suivant un sentier qui part à droite du tracé bleu au niveau du petit cairn.

En premier lieu, il faut savoir que "le mont Rouvière" est le nom donné au Mont Sainte Croix sur les cartes IGN jusqu'en 1999, peut être une confusion des géographes parisiens de l'Ign qui auront confondu avec un autre sommet situé plus à l'Est vers le quartier du Cabot.

Le nom ce petit sommet est bien le "mont Sainte-Croix". Depuis l'édition 2009, l'Ign a modifié sa copie sur quelques conseils éclairés d'un certain randonneur amoureux de ces collines ;-).
D'ailleurs, nous pouvons retrouver des traces de cette appellation dans de multiples documents :
  - sur les cartes de cassini (relevés effectués de 1756 à 1789, publication des cartes de 1756 à 1815),
  - dans les "Promenades artistiques autour de Marseille" de Marius Chaumelin (1854) qui raconte "De toutes les collines qui s'élèvent dans le voisinage de Marseille, celle de Sainte-Croix est l'une des plus âpres et des moins accessibles.",
  - dans son ouvrage "Histoire du Quartier de Saint-Loup", l'Abbé J.-J. Cayol écrit en 1866  "A l'Ouest du Puits de Paul se trouve la colline Sainte-Croix, dont nous parlerons dans la suite." mais aussi "... depuis ce temps le monastère de Saint-Victor fut paisible possesseur des propriètès de Saint-Tronc, où se trouve le seul chemin possible pour arriver à Sainte-Croix, la colline étant inacessible de tout autre coté ..." 
 
Chapelle Sainte-Croix
Ancienne Chapelle Sainte-Croix - Croquis extrait  de l' "Histoire du Quartier de Saint-Loup", l'Abbé J.-J. Cayol
  Si vous montez au sommet près de l'antenne, en plus de profiter d'une belle vue sur Marseille, vous pourrez être les témoins d'inscriptions gravées dans la roche, comme sur la photo ci-dessus : des noms accompagnés de dates, 1776, 1858, ... 

  Nous pouvons nous interroger sur l'origine de la présence de ces inscriptions ...
Sachez que le mont Sainte-Croix était autrefois un lieu de pélerinage où l'on venait peut être en procession, selon l'abbé Cayol. Sur ce sommet était érigée la chapelle Sainte-Croix, qui était certainement le terme de ces processions qui partaient du quartier de Saint-Loup et suivaient jusqu'au sommet un chemin ponctué d'oratoires  (des vestiges de ce sentier de procession sont encore visibles pour qui sait chercher).

  En 1645 la messe était encore donnée dans la Chapelle Sainte-Croix. Le 3 mai 1710 la chapelle fut interdite par l'Evêque. En 1854 (témoignage de Marius Chaumelin) il ne restait que deux murs en ruine. Aujourd'hui seul subsistent quelques restes de mortier encore accrochés au rocher mais sans connaitre l'histoire du lieu, ces vestiges passeront inaperçus.
  La date de construction de ce lieu de culte, est un mystère. Certaines sources attestent qu'elle serait l'oeuvre des moines ou religieuses de Saint-Victor (Abbaye de Saint-Victor à Marseille) qui occupaient un monastère (ou couvent) à Saint-Tronc, à l'emplacement actuel du groupement d'immeubles dénommé "Sainte-Croix" !!
Pour en savoir plus  ...
  - vous pouvez consulter l'ouvrage de l'Abbé Cayol ICI
 
  Merci Coco pour avoir partager ta quête et tes découvertes mais aussi de m'avoir donner l'envie d'en connaitre plus sur ces collines que j'affectionne tout particulièrement !!!
 
 

  Le tracé redescend ensuite les pentes Est du Mont Sainte Croix, à votre droite, au pied de l'apic, des grottes sont visibles mais elles semblent difficiles d'accès. Dans cette descente, vous aurez une vue plongeante sur la carrière PERASSO (bruyant en semaine !!). Vous longerez sa clôture jusqu'à buter sur un sentier. A gauche vous rejoignez la ruine que vous aurez peut être remarqué d'en haut, c'est la ruine du Jas du Puits de Paul. Pour notre randonnée, il faudra suivre le sentier à droite, vers l'Est, dans une ascension raide et caillouteuse vers 2 pylônes de lignes haute tension. Puis continuez en crête et profitez du paysage provençal de garrigue qui s'offre à vos yeux. 

La végétation que vous rencontrerez au cours de cette randonnée est une végétation de garrigue typique de notre région : la bruyère, du romarin, des Argelas, quelques genévriers, du Chêne Quermès "en veux-tu en voilà", quelques arbousiers, des cistes cotonneux fleuris à profusion. 
En cette fin février, la garrigue est en fleur, c'est superbe ...

Poursuivons notre randonnée, ... laissez à votre gauche un tracé Rocher à la croisée des chemins lieu dit "La Gibecière"bleu qui descend dans le vallon (c'est un des tracés qui vient du Parc des Bruyères, nous en reparlerons un peu plus loin) et à partir de là, suivre toujours en crête le balisage bleu récent jusqu'à un carrefour de sentiers (jaune et bleu) orné d'un rocher de forme particulière (voir la photo ci contre) - Altitude 590 m. - vous êtes arrivés au Pas de La Gibecière. 
Ici 3 possibilités s'offrent à vous:
 
- soit vous souhaitez pousser jusqu'au Mont Carpiagne (646 m), alors courage prenez à droite le sentier (jaune) qui descend abrupt vers le col Sabatier (513m) pour remonter en face vers le Mont Carpiagne qui vous offre une superbe vue sur la baie de Cassis, sur la Gineste, un panorama à 360°. Désolé pas de photo de paysage, ce jour là trop de brume dans l'atmosphère pour espérer obtenir quelque chose de sympa. L'ascension de Carpiagne est assez raide également (vous verrez, le tracé jaune poursuit sa route après le sommet vers l'EST mais cela fera l'objet d'un complément à cet article ou de la publication d'un autre itinéraire sur le site ...). 
Si vous fouillez du regard les abords du cairn qui marque le sommet du Mont Carpiagne vous pourrez trouver, au sol, une plaque de l'Institut National Géographique qui a été scellée ici pour marquer un point géodésique (2).
- soit vous filez tout droit vers le Mont Saint-Cyr qui culmine à 610 m, 5 minutes de marche et la vue sur l'autre versant - là aussi possibilité de poursuivre après le sommet pour redescendre vers le col Galvaudan ou la Source des Eaux Vives (qui a donné son nom au trial des eaux vives qui se déroule en Mai dans ces collines) mais cet itinéraire là, ce sera pour une autre fois.
- soit vous prenez à gauche, le tracé jaune qui redescend vers le parc des Bruyères.
 
Personnellement je vous propose de déjeuner dans le coin s'il y a du vent ou bien au sommet du Mont Saint-Cyr si le temps est calme.
 
  Juste une petite parenthèse, prés du sommet Saint-Cyr avait également été construite une chapelle, la chapelle Saint Cyr, semblable à la chapelle Sainte-Croix (témoignage de l'Abbé Cayol). Je pensais qu'il n'en subsistait aucune trace jusqu'à ce qu'un jour du mois d'octobre 2012 en me rendant au sommet St Cyr, je découvris enfin les vestiges d'une chapelle dont l'observation ne me laissa aucun doute sur le fait qu'il s'agisse effectivement de l'ancienne chapelle St Cyr.
 
Après un bon pique nique pour reconstituer quelques forces, le retour de la randonnée se fait par le tracé jaune portant l'indication "Le Parc par les Vallons" partant de La Gibecière. La descente est un peu longue avec un dénivelé négatif de 460 m environ, attention les genoux !! Vous évoluerez au fond des vallons entre les Argelas (le sentier est bien dégagé, pas de problème avec les piquants).
Le Pas RICHAUDVous allez passer au "Pas de Richaud" pierre gravée peinte en jaune et bleu qui marque un carrefour (alt. 400 m):
- à gauche en bleu le sentier qui monte au crêtes (c'est le sentier balisé bleu que nous avons laissé  à notre gauche lorsque nous étions en crête le matin),
- à droite, on devine un sentier qui part sur une crête, il rejoint le haut du Parc des Bruyères et la baume de la poudrière,
- tout droit, nous allons suivre le vallon de l'Evêque pour rejoindre le Parc des Bruyères. Avec un peu d'imagination vous reconnaitrez mon ami "Le Borgne" !
 
Si vous êtes curieux ou curieuses et observateurs ou observatrices vous apercevrez mon ami "Le Borgne", c'est ainsi que j'ai nommé un cailloux scellé au sol sur le chemin.
 "Attention !! Le Borgne vous surveille de son oeil observateur, pas de bruit, passez votre chemin dans le calme en respectant son repos et tout ira bien !!". 
Vous ne me croyez pas, alors regardez cette photo à droite.
Allez !!  Réveillez votre imagination, rappelez vous les histoires qui germaient dans vos têtes d'enfants ...
 Et en plus il vous fait son plus beau sourire !!! ... 
 
...
En marchant, levez les yeux et profitez de la vue sur Marseille qui s'ouvre à vous entre les collines, c'est splendide, si vous avez un temps clair, faites le plein de photos ...
 
Vue de Marseille entre les collines en redescendant ...
 Continuez de descendre, après quelques lacets vous arrivez au Parc des Bruyères sur une large piste au niveau d'un bassin d'orage (là vous avez des panneaux d'indication sur les départs de balades depuis le Parc).
 
Descendez la piste à votre gauche, vous passerez un second bassin d'orage en contre-bas sur votre droite puis après une courbe à gauche, accédez à un troisième bassin d'orage en surplomb par une rampe d'accès toujours à votre gauche (alt. 130 m environ) . Traversez cette retenue d'orage et attaquez l'ascension du retour par le talweg qui démarre ici (pas de balisage).
Il vous faudra encore un peu de courage pour boucler la boucle.
 
Si vous êtes sur les genoux, au lieu de remonter à ce 3ème bassin d'orage, c'est ici que vous pouvez rejoindre l'entrée du Parc en 15 min. environ pour récupérer le bus n°17 par la piste qui descend.
 
Pour les autres, la montée dans le talweg est assez difficile en fin de journée dans des éboulis. Une fois arrivé en haut, vous serez à 240 m d'altitude environ. Ici prenez à gauche sur le sentier et rejoignez 30 mètres plus loin le sentier venant à votre droite (vieux balisage bleu) que vous avez emprunté le matin en descendant du Mont Sainte-Croix en clôture de la carrière PERASSO.
Encore quelques efforts pour gravir le Mont Sainte-Croix et puis, par le même chemin que celui suivi à l'aller, redescendez vers la croix perchée sur sa proéminence rocheuse.
 
Arrivé là, soit vous avez repéré le sentier à droite par lequel vous êtes monté, alors récupérez le pour rejoindre la route, soit vous suivez le tracé bleu ancien jusqu'en bas, vous arrivez sur un terrain de foot sans cage, longez ce terrain vers le Sud Ouest et continuez sur le chemin qui suit la clôture de la résidence "Les jardins de flore" pour accéder à la route (au départ de la piste à l'endroit même où l'accès aux véhicules est barré par un câble - vu au début). Puis retournez à l'arrêt de bus "St Tronc Transformateur".
 
Et bravo, vous avez fait une bonne marche je pense mais surtout vous avez été très sympa de me lire jusqu'ici, je vous en remercie en espérant ne pas vous avoir trop ennuyé !!!!
 
Et puis vous trouverez un peu plus loin quelques photos de fleurs prises sur le chemin de cette balade.
 
Loulou  
  
 

(1) Azimut brutal : terme employé dans l'armée pour désigner une direction de marche rectiligne d'un point de départ à un point d'arrivée : marcher tout droit sans contourner les obstacles, en effectuant les dénivelés positifs ou négatifs tout droit sans lacets, etc ...  aïe aïe les cuisses !!    [retour texte]

(2) Un point géodésique est un point dont la position sur la Terre a été déterminée précisément grâce à la géodésie (science qui mesure et représente la surface terrestre) en utilisant la triangulation.  [retour texte]
 
 
Mais quel est donc son nom ?
Globulaire
(remerciement à Fouchepate)
   Fleur 2 - Chèvrefeuille ?
Chèvre feuille
  Fleur3
Muscari à toupet ou chevelu
La même fleur qu'à gauche mais non encore éclose.
Muscari à toupet non éclose
  
 
11/07/08 : Un remerciement  tout spécial à mg92 ...
 
 



Créer un site
Créer un site