Randonnée dans le Tarn (suite) 
 



 

 Retour au Sommaire général des randonnées

 

 Le Roc de PEYREMAUX   
Albine - Tarn (81)

 
 
Info. pratiques
Carte IGN Carte TOP 25  - 2344ET / Montagne Noire Est - Mazamet
Point de départ
Rejoindre le village de ALBINE (81240) par la D88. Vous pouvez garer la voiture sur le petit parking  (à droite de la route en venant de la D612) juste avant la mairie ou bien sur le champs de foire, situé 50 m plus loin à gauche, en face du bureau de poste. Un panneau marque le départ des rando en bordure du champs de foire. 
Si vous n'êtes pas en groupe et que vous n'avez qu'une voiture à garer, je vous conseille de poursuivre  jusqu'au cimetière où vous pourrez stationner votre véhicule
 (il y a très peu de places). Cela vous évitera une marche trop longue sur le bitume.

Coordonnées gps : 
Champs de foire : Longitude : 02° 32' 22" E - Latitude : 43° 27' 37" N
Cimetière : Longitude : 02° 32' 23" E - Latitude : 43° 27' 22" N 
Balisage Balisage Jaune PR         
Dénivelé  environ 700 m. Alt. mini  
Alt. maxi 
 
  300 m.
 1008 m. (Sommet du Roc de Peyremaux)
Distance  13 Km Temps de marche   environ 4h00
Variante /
Cotation Randonnée moyenne à fatiguante - 500 m < dénivelé < 1 000 m et/ou 10Km < distance < 15Km     
Cotation POT 
(Pénibilité-Orientation-Technicité)
P3 / O1 / T0
Commentaires
Autant le dire tout de suite, je garde une appréciation mitigée sur cette randonnée. Il y a, à mon goût, du bon et du pas bien !!
Je ne pense pas que je referais cette rando si je revenais dans le coin, toutefois je ne peux pas dire que je regrette de l'avoir réalisée.
Les points négatifs :
- La distance sur l'asphalte en début et fin de rando n'est pas des plus agréables même s'il faut avouer qu'à ALBINE, on est bien loin de l'intensité du traffic routier de Marseille,
- Sur la crête, après le Roc de Peyremaux, le parcours emprunte des pistes très larges, et apparemment récentes, réalisées certainement pour l'installation ou l'exploitation de nouvelles éoliennes.
- Enfin, la descente après le mémorial des aviateurs est excessivement pentue. Outre le fait que ça soit pénible, désagréable et "casse gueule", cette longue portion rend cette randonnée impraticable pour les personnes qui souffrent des genoux en descente.

les points positifs :
- L'ascension du début de rando (une fois le bitume passé) est vraiment très sympa en forêt,
- la découverte de la cabane de Rouquetol un vestige de cabane de berger très bien conservé,
- Le point de vue depuis le Roc de Peyremaux.

L'appréciation de cette rando serait vraiment accrue avec un peu moins de distance sur le bitume et un cheminement en lacets pour redescendre après le mémorial des aviateurs.
Itinéraire   Randonnée Le Roc de Peyremaux au départ de Albine  +  Topo de l'Office du tourisme

 
Descriptif

 

Après avoir garer le véhicule, empruntez le balisage jaune qui suit la rue principale (Avenue de la Ribaute qui prolonge la D88).
Passez devant la mairie puis devant la poste.
Aux différents croisements, suivre toujours tout droit, engagez-vous sur l'Avenue d'En Barthe, en direction du cimetière.
Dépassé celui-ci et poursuivre la montée, toujours sur le bitume.

Après envron 15 minutes de marches (banc en bordure de route à gauche et croix à droite), la route redescend légèrement, après 150 m. de marche environ, virez à gauche sur un sentier ombragé.
Pour parvenir jusque là, vous aurez marché environ 1 km sur l'asphalte.

A partir de là, la montée va se réaliser en sous-bois, sur un cheminement très agréable.
La pente va s'accentuer par moment, mais dans l'ensemble, c'est une ascension assez régulière.
Le tapis de feuille, sous nos pieds, laisse une sensation d'amorti très agréable.
Le balisage jaune, bien que peu abondant, nous acompagne sans faillir sur le parcours.

Après environ 1h40 de marche dans cette forêt, vous pourrez distinguer la cabane de Roquetol en contrebas du sentier.

Pour l'apercevoir, il faut être attentif car le vestige se fond parfaitement dans le décor.

Ayez la curiosité de descendre pour examiner de près cet ancien abris de berger construit en pierres sèches.


A l'intérieur, la surface au sol est relativement importante.
Cette construction devait permettre à un berger de mettre à l'abris un petit troupeau.

En revanche, ce qui est curieux, c'est la présence de cet abris en forêt et non dans une zone herbeuse ... S'agit-il vraiment d'un abri de berger ?

De retour sur le sentier, nous parvenons en 10/15 minutes de marche à une piste herborée.
Comptez environ 2h30 depuis le départ.

Prendre à gauche sur cette piste (direction Nord Est) et suivre les marques jaunes.

Le cheminement effectue une ascension régulière en réalisant de larges lacets jusqu'à venir buter sur une large piste poussièreuse assez récente.
Compter 40 minutes depuis la jonction sur la piste herbeuse.

Là, les traces jaunes rejoignent le GR7, suivre plein Ouest (à droite).

Quitter rapidement la piste pour emprunter un sentier accidenté qui grimpe au Roc de

Peyremaux que l'on atteint en 10 minutes. 

Le Roc de Peyremaux est une grosse molaire rocheuse qui jaillit des feuillus.
Monter au sommet du Roc necessite de poser les mains par endroits mais ce n'est pas de l'escalade.
La vue de là haut est sympas, dommage qu'il y ait les éoliennes qui viennent ternir l'horizon.

Pour poursuivre la randonnée, passer au niveau du "point de vue" marqué par la présence de panneaux explicatifs et récupérer la piste poussièreuse (un peu plus loin que l'endroit où nous l'avions quitté pour monter au Roc Peyremaux) et suivre les traces jaunes et rouge/blanches du GR. 

Que se soit dit, cette piste n'est pas du tout agréable, après 7/8 minutes de marche, laisser le GR7 à gauche et suivre à droite vers le refuge de Peyremaux d'où la vue sur le Roc est intéressante.

Quitter le refuge et reprendre des pistes pour cheminer vers le mémorial des aviateurs qui correspond à une croix gigantesque en inox (compter environ 30 minutes de marche).

De là, suivre le balisage jaune qui pénêtre dans la forêt sur un sentier peu visible.

Très vite la pente s'accentue très fortement et la randonnée peut devenir un vrai cauchemar pour les personnes souffrant de douleurs au genoux dans les parties descendantes.

Cette descente raide oblige à avancer doucement, à la fois pour ménager les genoux mais aussi par ce que le risque de glisser est important.

Après 40 minutes de descente lente, passer une capitelle qui borde le sentier, vous pouvez ne pas la voir si vous êtes concentrez sur la descente, tant elle s'intègre dans l'environnement.
Une capitelle est un petit abri de berger en pierre sèche.

Poursuivre la descente toujours aussi pentue pour atteindre une piste puis une route goudronnée au niveau de Lestap.
Si vous êtes garés au cimetière, en arrivant à la route goudronnée, tourner à droite (vers le Sud) et suivre la route jusqu'au cimetière.

Si vous êtes garés près de la mairie, suivre le balisage jaune vers la gauche (vers le Nord).
Après 400 m., traverser le pont Ajustant, sur la droite, et suivre les traces jaunes jusqu'à la rue principale du village. Tourner à gauche, vers le Nord, pour regagner le point de départ (compter environ 50 min. depuis la capitelle).
Au total, cette fin de parcours s'effectue sur 1,5 km de route goudronnée.

Cette randonnée s'achève ici.

Bonne balade

 

Loulou


 

 

 

 

             ... et pour laisser un message sur le livre d'or   




 

 

Retour au Sommaire général des randonnées

 

 

 

 



Créer un site
Créer un site